Les Cartels

Association de psychanalyses modernes

ORGANISATION POUR LES CARTELS DES PSYCHANALYSTES MODERNES 2024

Pour cette année 2024, la notion de cartel élaborée l’année dernière se veut « large ». Elle sera mêlée de partages, de connaissances, d’élaborations, d’amplification et d’appropriation des connaissances autour de thèmes divers et apportés par chacun.

DÉFINITIONS

Un cartel est un groupe de réflexion et d’étude organisé en petit groupe de 5 participants maximum. Un des membres est désigné ou se propose « +1 », nous verrons son rôle plus bas. Cette formation en petit groupe permet à chacun de participer pleinement à l’expérience directe, ce qui n’est pas toujours permis dans les grands groupes.
Les sujets d’études sont apportés par les participants eux-mêmes et visent à développer et nourrir le désir d’approfondir leurs propres connaissances sur des sujets en lien avec la psychanalyse.
Les participants se réunissent environ une fois par mois et s’organisent afin de limiter les absences.
La durée des séances peut être de 1h à 2h selon les besoins, au choix des participants.
Le respect de chacun dans son intégrité est prioritaire sur le respect des règles édictées ici, dans la mesure ou cela ne risque de nuire à personne. Chaque groupe est donc libre de s’organiser comme
bon lui semble, en toute intelligence.
Nous nous autorisons à proposer une organisation différente dans la forme, que celle prévue à l’origine par Lacan. Aussi, peut-être que le nom de « cartel » devra laisser la place à un autre nom.
Nous proposons ici « Cartels des psychanalystes modernes »
Les sujets d’études de ces cartels pourront se baser sur des livres, des études de cas rapportés par des auteurs anciens ou contemporains, des cas cliniques réservés à l’étude, articles, lecture d’un livre, écoute d’un podcast, visionnage d’une vidéo, d’un film etc. toutes les sources d’inspirations sont bienvenues, en veillant à bien préciser vos sources et vérifier qu’elles soient fiables.
L’objectif est d’apporter des connaissances en partage des différents courant psychanalytiques, afin
d’élargir nos champs de connaissances et de réflexions.
Chaque membre propose un thème, chaque thème pourra être étudier à tour de rôles, selon la libre
organisation du groupe, et il sera possible de changer de thème à tout moment, ou d’élargir son
champ d’étude.
Des retours réguliers à la référente (Ganaëlle : ganaelle38@gmail.com) permettront de regrouper les
travaux et de regrouper, par exemple, les travaux similaires pour faire des visioconférences
ouvertes aux autres membres de l’APM. Ainsi tout le monde pourra bénéficier de chaque travail
d’étude.

RÔLE DU +1

Dans un soucis de coordination, un membre du groupe (le +1) pourra, dans ce sens, faire un petit
résumé qu’il pourra s’il le souhaite faire parvenir ensuite par e-mail ou autre moyen de liaison de
votre choix, aux autres membres du groupe et/ou à la référente. Il proposera également de fixer la
date du ou des prochaines rencontre du groupe.

02/02/2024 Ganaëlle référente cartels des psychanalystes modernes 2024

La personne qui aura cette tâche de +1 peut changer à chaque séance si le groupe le souhaite
ainsi, afin de ne pas déléguer tout le temps à la même personne ce rôle.
Si un thème n’est pas accepté à l’unanimité, le +1 du moment choisira soit de départager ou
d’abandonner ce thème contre un autre, ou de le modifier afin de permettre à chacun de l’adopter.
Le +1 temporise les membres en cas de dispersion hors thématique et veille à organiser les temps
de parole pendant la séance, afin que chaque participant puisse verbaliser sa pensée et approfondir
sa réflexion. Il reformule si nécessaire et veille à la communication bienveillante au sein du groupe.

EN CAS DE PROBLÈME

Comme dans tout groupes de paroles, chaque membre doit se comporter de manière respectueuse,
sans juger les autres, ni les définir, ni critiquer de façon abusive un autre membre du groupe. Tout
membre se comportant de manière grossière et agressive pourra être refusé par le groupe et une
supervision pourra être proposée.
Travailler le dépassement des problèmes rencontrés au sein d’un groupe reste donc bien une des
principales thématiques des cartels comme définis par Lacan. Sauf qu’ici, chacun à la possibilité de
devenir ou non le +1 et le groupe à le droit d’étudier ou non un thème selon son choix.
Les cartels ne sont pas des supervisions ni des analyses de pratiques,
en ce sens qu’ils ne concernent en aucun cas des sujets personnels,

ni des cas cliniques rencontrés dans nos cabinets.

C’est à dire que les thèmes concerneront des études théoriques et en aucun cas des apports
personnels des participants, ni de leurs patients pour les psychanalystes en exercice. Ceci est
strictement encadré dans des groupes d’analyse de cas ou d’analyse de la pratique par des
personnes référentes.
Quelque soit le motif, tout débordement ou situation de hors sujet concernant le cartel, la priorité
sera de contacter rapidement la référente afin de mettre en place soit une supervision, soit un
groupe d’analyse de la pratique, afin de répondre efficacement et rapidement au besoin rencontré.

CONCLUSION

Tout les cas de figures ne pouvant être abordés en amont de leur apparition, nous comptons sur
chacun pour faire preuve de maturité et d’intelligence collective. La communication est mère de la
sérénité, aussi je suis persuadée que vivre l’expérience d’un cartel est une chance qui nous est

offerte. Partant du principe que la psychanalyse n’en est plus à ses balbutiements et qu’il est peut-
être temps de se faire confiance, nous osons nous libérer des contraintes imposées pour, peut-être,

voir émerger de belles choses parfois inattendues. Aussi, si un cartel souhaite se créer en se
maintenant dans les règles de l’art du courant de l’école de la cause freudienne, nous n’y verrons
aucun inconvénient. Seulement, puisqu’il existe déjà des associations pour cela, nous souhaitons
permettre à chaque groupe cartel de l’APM de choisir son propre mode de fonctionnement,
confiants dans l’idée qu’il trouvera la forme qui lui conviendra le mieux. L’APM à émis le souhait
d’accompagner cela.
Dans le désir d’apprendre dans un cadre sécure, bienveillant, sans dogme et usant de la libre
association, nous vous remercions pour votre confiance et votre bienveillance.

02/02/2024 Ganaëlle référente cartels des psychanalystes modernes 2024

Liste des propositions de thèmes au 30 janvier 2024

• L’humour en psychanalyse
• La question du genre en psychanalyse
• L’étude des rêves en psychanalyse
• Les nouvelles formes de symptômes dans la société contemporaine
• l’influence des médias sociaux sur la psyché individuelle
• La dynamique des relations familiales à l’ère numérique
• la question de la prise en charge de certains traits de la paranoïa, traits paranoïdes…
• La prise en charge des adolescents de la mouvance LGBT
• La prise en charge des personnes « Etats-Limites » en cure analytique (cf André GREEN)
• autres sujets, à proposer, à définir, ou à improviser au cours de vos réunions !